Moulins à vent de Vassieux en Vercors

Moulins à vent de Vassieux en Vercors

Le repas de Vespa du 20 octobre à l'heure du Moyen-âge

 

 portraitportrait

 

 

"Je m'appelle Flotte,

Flotte de Royans, Dame de Belleroche.


Je connais bien Vassieux, certainement mieux que vous depuis le temps !

Vous parlez de moi, je l'entends bien, mais vous ne me connaissez pas.

 

Difficile de me connaître aussi, peu de gens se sont intéressés à mon histoire jusqu'à présent. Il faut dire que le Moyen âge, mille ans d'histoire, c'est un peu compliqué. On écrivait pas beaucoup et depuis chacun a écrit l'histoire à sa façon.

 

Je suis née en 1202, au tout début du  XIII° siècle, il y a 810 ans, et oui ça fait longtemps.
J'avais à peine 14 ou 15 ans quand mon père Raymond Ossassica descendant de Lambert François de Peyrins, Petit fils d'Ismidon de Royans et des Béranger de Chabeuil.

 

Mon père maître du Bourg de Saint Nazaire, de la citadelle de Rochebrune, Du château de Flanderes et d'autres seigneuries dans le midi du Diois ;

Mon père qui domine toute la montagne du Vercors, l'alpe du Royans, décide de me marier à Guillaume II de Poitier Comte de Valentinois, la grande famille des Poitier anoblie par Charlemagne lui même en 773 au huitème VIII° siècle.

 

Guillaume était un homme merveilleux, fort, courageux, belliqueux.

 

Seule héritière de mon père, par ce mariage, je lui apporte mes terres et je deviens Comtesse, j'entre dans la noblesse du Royaume de Bourgogne.


 

Nous n'étions ni proche du comté de Provence ni de celui de Bourgogne, nous gardions notre indépendance, avec force, malgré les convoitises des uns et des autres.


 

En 1226 nous avons eu un fils Aymar III, nous l'avons appelé comme son grand père Aymar Ier.

Aymar, mon seul enfant pour qui j'ai du défendre coeur  et âmes son territoire, surtout face à mon beau père.

Guillaume nous a quitté en 1227, Aymar n'avait pas 1 an et je devenais régente du comté de Valentinois.

Ce fut difficile, en 1242 le Dauphin, 1er seigneur du Royaume de Bourgogne voulait nous obliger à le reconnaître comme suzerain.

8 ans de guerre pour un accord de paix. Le 25 juin 1250, le Dauphin Guigues quatre IV prend alors "sous sa sauvegarde les seigneurs de Vassieux au Diocèse de Die et leurs hommes", c'est écrit comme ça !

 

Mais pour se protéger il a bien fallu avoir de bonnes défenses et Vassieux était un point fort. Le beau château que nous avions fait là! Il dominait cette plaine.


On avait tout, le gibier, les herbes, les troupeaux ....... Les paysans étaient venus s'installer depuis le IX° siècle, une petite paroisse, toute simple.
Et dans ce château on y festoyait, on y dansait. Que de bon souper nous avons fait là!

 

A chaque voyage nous transportions, tapis, tentures, vaisselles et épices.


Les épices, c'était un gentilhomme ami de Guillaume qui me les rapportait de ses voyages, le gingembre, la cannelle, le poivre, et le safran.

Bien sûr que c'était bon, ce soir je crois que vous allez y goûter, vous ne serez pas déçus.

 

Mais je parle, et n'entendez vous pas, je crois qu'ils arrivent, oui c'est ça les voilà......

Ils seront là ce soir, mes amis de l'époque et de maintenant, pour vous,

pour vous faire vivre un moment de cette histoire, de mon histoire ...."

 

Isabelle Murat.. Alias Flotte de Royans

 

 

Et nous avons bien festoyé!  Un repas composé de plats préparés avec brio par Yolande, Christiane F, Laure .... à nos 90 convives. Animés par les sieurs Mick, Lulu et Christian!

A l'année prochaine avec.... quel thème ???

 

Quelques photos (de Philippe et de Laure)

 

 

 

 


 




31/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres